Sélectionner une page

Bon : dans cette rubrique Eco – Bio que je démarre ici, j’avais envie de partager des découvertes, des expérimentations, des recettes et je me suis dit que pour cela, la « recette » la plus authentique serait de partager ce que j’ai très concrètement essayé.

Démarrons sans plus attendre avec une tentative audacieuse et un peu ambitieuse : la fabrication de fromage. Et en étant parfaitement honnête : c’était une sacrée réussite !

L’expérimentation a été tentée grâce aux fermiers lituaniens qui abreuvaient notre cabane en produits ultra frais, et notamment en lait entier encore tiède.

Un jour je me suis retrouvée avec une quantité que je ne savais vraiment plus comment écouler, j’avais fait des pancakes, des rizottos, des cafés latté (expérience peu concluante avec ce lait qui, ne nous mentons pas, avait une saveur bien trop racée, et trop animale, pour se fondre discrètement dans le café) et il m’est venu cette idée de « fabriquer » du fromage.

J’ai bricolé comme j’ai pu les outils qui me manquaient (non il n’y avait pas de tamis dans la cabane sans eau courante) mais le résultat fut plus que satisfaisant.

Donc pour faire simple :

Les ingrédients :

Il suffit de lait, de citron et de quoi assaisonner (en l’occurrence, sel, poivre, échalotes et herbes fraîches par ici)

La recette (bien grand mot…)

Il suffit de prendre environ 2 litres de lait tiède, et d’y ajouter le jus d’un citron, puis de remuer.

On place tout cela au frigo environ 1 journée.

Au bout d’une journée, on filtre tout cela (pour ma part je l’ai simplement fait gouter à travers un linge propre) et on remet quelques heures au frigo.

Ne reste dans le linge (ou le tamis) que la partie solide : je vous présente votre petite fromage tout frais tout neuf et tout nature : ne reste qu’à l’assaisonner : sel, poivre échalotes cicelées et herbes fraiches, soyez généreux !

Je l’ai dressé simplement avec quelques raisins secs sur le dessus. Hey, on en fait des choses avec pas grand chose, et sans eau courante héhéhé !