Sélectionner une page

RH – préparez-vous à vous faire ubériser !

On l’aura assez dit, la disruption est partout. Et puisqu’on est ici pour parler du sens du travail, j’avais envie de partager mes réflexions sur ces changements qui sont en marche, en ce moment même.

Les hôtels n’ont probablement pas vraiment cru qu’un jour, un petit particulier comme vous ou moi viendrions les mettre en difficulté, en mettant simplement en location nos propres appartements sur AirBnB, jusqu’à forcer le gouvernement à se mêler de tout cela…

Là où il y a un manque, ou plus spécifiquement une lacune dans l’expérience utilisateur [client/collaborateur/ candidat…] une appli, un autre mode de fonctionnement ou une autre façon de penser vient révolutionner les choses et proposer une offre. Une offre plus simple, plus directe et plus facilitante. Dans les faits, ou seulement en apparence…. Réel apport ou bullshit, l’avenir le dira.

L’ubérisation en marche

Ce matin j’étais en call avec l’une des nombreuses jeunes start up qui se sont lancé à la conquête du marché RH. Elles sont nombreuses sur la ligne de départ, elles se bagarrent dur, elles ont le sang chaud, elles sont jeunes, vives, elles ont faim et elles ont envie de changer le monde.

Et il y a fort à parier que parmi toutes celles qui prennent le départ de cette course, l’une ou l’autre vienne totalement transformer le métier RH.

RH de toutes les entreprises, il n’est pas trop tard pour prendre le virage, mais c’est maintenant ou jamais.

Les applis qui se développent et qui essayent de prendre des marchés proposent de nombreuses offres qui TOUTES, sans exception, viennent mettre le doigt sur l’une de nos lacunes. Avec plus ou moins de pertinence et d’efficacité certes, mais elles ont le mérite de se positionner sur un point de faiblesse.

Ces app proposent des services aussi divers que…

  • le recrutement par affinités, appétences et aptitudes
  • la construction de process d’on-boarding sur mesure en fonction des spécificités du nouveau collaborateur à intégrer
  • des enquêtes de satisfaction au millimètre en interne – l’écoute des besoins réels et sincères des salariés et la proposition d’actions ciblées
  • des applis de rencontres ou de collaboration entre salariés sur le base de réalisations / compétences / affinités / points d’intérêt communs …

Soit les RH ne savent plus tout à fait répondre aux besoins des collaborateurs et des candidats, soit on essaye de créer des besoins là il n’y en a pas.

En tous cas, il semble y avoir un réel besoin, du moins au point que de nombreuses start-up se disent que la techno a une vraie place à prendre, des offres à faire, des solutions à apporter, des pas de côtés à proposer.

Remettre du cœur à l’ouvrage

De toute façon la réalité est probablement un peu plus complexe que juste l’un ou l’autre de ces extrêmes.

Le besoin de sens, de connexion entre « vrais humains », notre besoin d’appartenance, de reconnaissance, le désir de se sentir en lien, le besoin de se sentir engagé et utile…. Tous ces « basiques » déjà identifiés depuis fort longtemps par de nombreux chercheurs, toutes sciences humaines confondues, s’expriment de plus en plus fort.

Et on commence manifestement à se dire, à tous niveaux : « C’est vrai ça, moi aussi j’ai envie de sens, moi aussi j’ai envie de me sentir investi. »

La difficulté avec l’ubérisation c’est quand ça nous arrive alors qu’on était tranquillement installé, à contempler tout ce beau travail accompli, satisfait de nous-même et sûr de notre position. On a souvent entendu dire « Oui mais l’humain en entreprise c’est CENTRAL, pas de risque qu’on y touche ! » Ou encore « Les métiers humains seront les seuls épargnés par l’émergence de l’IA parce qu’on ne remplace pas le cœur »

Oui mais….

Encore faut il faire son métier avec cœur ! La dimension humaine, cœur et tripes de l’humain sera peut-être la dernière ou la plus délicate à transformer par l’IA, mais ne nous voilons pas la face, elle n’y échappera pas. Si des applis sont plus efficaces que nous pour comprendre les réels besoins de nos candidats, pour écouter les aspirations de nos collaborateurs, lire entre les lignes et apporter les vraies réponses dont chacun a besoin….. Les entreprises auraient tort de s’en priver.

A nous RH de nous repositionner correctement, et d’utiliser la techno qui nous est proposée d’une façon intelligente et avec cœur, avec humanité, avec sens. Toutes ces applis qui sont entrain de débarquer mettent le doigt sur un point central : il y a manifestement des besoins essentiels qui ne sont pas tout à fait satisfaits…

Nous ne sommes pas obligés de rester là à attendre passivement que l’ubérisation ait avalé la fonction RH.

A nous de transformer notre métier, à nous de nous outiller pour mettre la techno au service de l’humain et pas l’inverse.

Je ne sais pas vous, mais moi je préférerais que ce soit une personne ou une équipe qui m’accueille, m’intègre, m’aide à créer du sens et me permette d’évoluer dans mon entreprise plutôt qu’une app. Je n’aurais pas envie de travailler dans un environnement où des IA ont remplacé la fonction qui était supposée créer du lien entre nous autres humains.

Alors… Il est peut-être temps de réapprendre à écouter sincèrement et avec attention, là où chacun de nous a plutôt tendance à rester sûr de ses positions et bien en sécurité à l’abri, avec ses croyances et ses certitudes (« Meuh non c’est pas un appli qui va m’apprendre à intégrer mes collaborateurs »). Peut-être temps de reprendre le temps de réfléchir, de sentir, en y mettant un peu plus de cœur : De quoi nos collaborateurs, nos candidats, nos clients ont-ils réellement besoin ?

Peut-être le temps de (re) mettre du cœur à l’ouvrage ?