Sélectionner une page

Souvent quand on parle d’un travail qui a du sens, on se questionne sur ce qui résonne réellement pour nous, ce qui sonne juste, ce qui nous parle, ce qui nous donne envie de nous lever le matin. Si vous vous posez ce genre de question, d’ailleurs, n’hésitez pas à faire le test.

Mais quand on parle du sens du travail dans sa globalité, on peut aussi s’interroger sur ce qui nous a mené jusqu’à lui, c’est à dire presque notre vocation, notre voie… Trouver sa voie, c’est à la fois un mythe et un vrai projet.

Je m’explique.

Oui, c’est un mythe car il faut dépasser l’idée qu’une fois que nous aurons « trouvé notre voie » c’en sera réglé pour nous et pour toute notre carrière.

Nous savons bien que les carrière d’aujourd’hui ne sont plus linéaires, ne sont plus uniformes.

Trouver sa voie ce n’est pas …

  • Choisir un métier que l’on va apprendre, maîtriser et ne plus quitter.
  • Trouver le graal et pouvoir s’y vouer corps et âme, advitam eternam.
  • Se « mettre à l’abri » dans un métier qu’on ne quittera plus et dans lequel on deviendra si bon, si performant et si expert qu’on en deviendra intouchable.
  • Trouver, une bonne fois pour toute, qui on est pour enfin ne plus se poser de question.

Il est concrètement impossible et contre nature de « trouver sa voie » et de s’y barricader, en espérant ainsi avoir réglé une question importante dans le tableau des choses à faire dans sa vie :

  • Trouver un mari-une femme CHECK
  • Trouver une maison CHECK
  • Trouver ma voie CHECK

Eh non, ça ne marche pas comme ça. Et au fond de nous, nous le savons bien. Nous savons bien que nos goûts, nos besoins, nos opinions, nos appétences changent au cours de notre vie… Vous n’êtes peut-être pas resté avec votre amoureux.se du lycée. Vous avez peut-être développé d’autres goûts que les coquillettes au jambon qui vous faisaient vibrer dans votre enfance. Vous avez peut-être appris à aimer d’autres activité que le coloriage.

Nous changeons car c’est le propre de la vie, et nous sommes tous mus par la même énergie : rien ne dure éternellement, aucun job n’est parfaitement et définitivement fait pour vous. Trouver sa voie, dès lors, est un projet d’une autre nature. Oui cela peut sembler un peu effrayant à première vue, un peu décourageant. Mais voyez-vous les arbres se lamenter ? Se découragent-ils à chaque automne lorsque les feuilles tombent ? Non. Ils savent bien qu’au printemps de nouvelles pousseront. Il en va de même pour nous, pour nos goûts, nos aventures professionnelles et nos apprentissages. Tout change et tout bouge !

Trouver sa voie, en cela est effectivement un peu de l’ordre du mythe ou de la chimère…

Une autre voie pour trouver sa voie

MAIS c’est aussi un vrai projet. Non je ne me contredis pas. Oui c’est possible.

Pour « trouver sa voie » il faut accepter de voir d’autres choses derrière cette expression bankable et ultra instagramable… vous visualiez la photo avec le tag « Me and my dream job » ?

Sa « voie », c’est peu comme Rome : plusieurs chemins y mènent !

Mais vraiment, tout d’abord, et c’est l’essentiel, accepter ce qu’on s’est dit plus haut : c’est-à-dire abandonner le besoin de trouver « définitivement » sa voie ; cela revient déjà à se foutre un peu la paix, se dire que cette voie que je choisis en ce moment d’explorer est celle qui me convient en ce moment, et que cela pourra changer au cours de notre vie.

Trouver sa voie, identifier ses valeurs

Ensuite c’est travailler à un peu mieux SE CONNAÎTRE. J’insiste parce que c’est là le deuxième essentiel : quand on parle de trouver SA voie cela revient bien à savoir ce qui NOUS convient et nous plaît à NOUS. Et donc pas à nos parents, pas à la société de façon globale, pas à ce qui a l’air bien, ce qui ferait bien sur un CV etc.

Combien de personnes se lancent à cœur perdu dans des études longues et une brillante carrière, pour dix ou quinze ans après se dire : « en fait, moi ce que j’aime c’est les choses concrètes, je quitte mon job dans la banque et je deviens boulanger.e »

Nous ne sommes pas là pour étudier dans quelle mesure son parcours bancaire aidera notre futur.e boulange.e mais plutôt pour faire ce constat : sur 10 banquiers malheureux, combien ont le courage, après coup, de changer de vie ?

L’essentiel est donc ici de prendre le temps de découvrir qui on est réellement.

Qu’est ce qu’on aime faire, quelles sont les valeurs qui nous portent au quotidien, quels sont les moteurs qui allument notre envie de nous lever le matin, quels sont nos talents ?…

Alors savoir qui on est, certes, c’est un vaste programme ! Et on ne répondra pas à la question en quelques lignes.

MAIS Je vous propose de commencer et d’explorer la question des valeurs.

Pourquoi les valeurs ?

Parce qu’en identifiant nos propres valeurs, en identifiant ce qui a du sens pour nous-même, nous parvenons en même temps à nous détacher de celles qui nous ont été transmises par notre éducation, nos parents, notre environnement… et c’est une façon de prendre son envol, de se trouver, de comprendre ce qui fait notre particularité !

Mais concrètement, comment les identifier ?

Je recommande souvent ce court épisode de la web série « Et tout le monde s’en fout », qui a le mérite de donner le ton et de poser le décors, sur le nécessité d’y travailler !

Ensuite, voilà ce que je vous invite à faire :

Etape 1 : Ecrire

Prenez de quoi écrire et installez-vous tranquillement : Prenez le temps (oui, cela pourra durer longtemps, plusieurs heures, jours semaines ou mois !) de noter tous les moments où vous vous êtes sentis réellement bien dans vos baskets, en pleine cohérence avec qui vous êtes vraiment.

Cela peut-être …

  • Certains cours ou certaines matières, certains messages, certains exercices, certaines postures.
  • Certains micro-moments au cours d’un job, ou d’une situation précise.
  • Un moment qui ne dure qu’une fraction de seconde, cela peut être un lieu chargé d’histoire, une situation, une conversation, un ressenti.
  • Cela peut être une image, une émotion ressentie lors d’un moment qui semblait anodin, cela peut-être une expérience.
  • Cela peut être une citation, un livre, une action spécifique, qu’elle soit quotidienne ou exceptionnelle…

Tout est possible pour identifier ces moments riches et pleins pour vous.

Etape 2 : Faire émerger

Ensuite, tissez les liens entre ces situations : quelles valeurs font-elles vibrer ?

Quels sont les éléments communs ?

L’essentiel ici est d’observer votre liste et d’être attentif, il y a forcément des choses qui émergent, même si elles ne prennent pas encore la forme de mots ou de valeurs.

Etape 3 : Verbaliser

Enfin, observez une liste de valeurs (vous en trouverez une petite juste ici) et regardez spontanément lesquelles résonnent sincèrement pour vous et lesquelles semblent être liées à votre éducation, aux messages de vos parents, de vos proches etc.

Choisissez une couleur pour les vôtres, et une couleur pour celles qui viennent de l’extérieur. Vous avez à partir de là un premier contact avec vos valeurs, et un peu plus conscience de celles qui ne sont pas réellement les vôtres…

Evidemment, c’est plus facile à faire lorsqu’on est accompagné et questionné, mais c’est déjà un bon début !!

OK, et en quoi ça me permet d’avancer ?

Eh bien c’est simple : si vous connaissez vos valeurs et que vous avez réussi à distinguer celles qui sont intrinsèquement, fortement, sincèrement les vôtres (et pas celles imposées par l’extérieur) vous avez déjà une excellente piste, car :

  • Vous pourrez choisir des secteurs d’activité, des métiers, des environnements, des activités qui au quotidien seraient susceptibles de vous permettre d’exprimer et d’incarner ces valeurs.

NB : On pourrait espérer ici une sorte de liste qui mettrait en lien les valeurs et les métiers… mais ça ne marche pas comme ça, car ce qui est en jeu c’est aussi bien le métier, que son environnement, que le secteur d’activité, votre propre implication, etc. C’est là la limite de cette réflexion lorsqu’on la mène seul, il faut aller encore un peu plus loin dans votre façon d’incarner ces valeurs et le lien avec les métiers qui vous attirent, vos talents, vos besoins etc.

  • Vous amènerez spontanément des personnes qui partagent ces même valeurs à prendre contact avec vous, à vous proposer des projets, à vous recruter, ou à vous offrir une promotion.

Cadeau caché

Et deuxième effet kiss cool : C’est là qu’on découvre une autre EXCELLENTE NOUVELLE, vous pouvez exprimer et incarner vos valeurs dans tous les aspects de votre vie, et pas uniquement au sein de votre métier. Cela revient à dire que même si vous ne trouvez pas réellement de vocation ou de « métier idéal », le fait de vivre selon vos valeurs au quotidien vous permettra de vous sentir bien, à votre place et d’une certaine façon « dans votre voie ».