fbpx

C’est une bonne question ça, pourquoi / pour – quoi on se lève le matin ? Quand on cherche à donner du sens à sa vie professionnelle, souvent on est confronté à de nombreux aspects de notre vie – pas uniquement ce qu’on vit dans notre job ! C’est pourquoi j’avais envie de partager ici ma conviction sur ce que j’appelle les MOTEURS.

Et ma conviction est la suivante : si vous nourrissez vos moteurs au quotidien (dans votre vie professionnelle ou personnelle) vous allez créer du sens !

Regardons ça de plus près !

Nous avons tous des sujets ou activités dans notre job qui nous font vibrer. Et force est de constater qu’ils sont différents pour chacun de nous. Fort heureusement d’ailleurs, car le monde a besoin d’une multitude et d’une très grande diversité de compétences et d’appétences !

Dans l’environnement ultra mondialisé qui est le nôtre aujourd’hui, on a tendance à l’oublier, mais le rapprochement humain sous forme de société est au départ basé sur le troc de compétences et de savoir-faire ; ces compétences étant elles-mêmes issues et développées grâce aux appétences de leurs membres, qui sont propres à chacun.

Regardez autour de vous, vous constatez bien que certains de vos collègues / confrères / amis sont motivés par le challenge, d’autres par les possibilités d’apprendre, d’autres grâce au fait de travailler en équipe, etc.

Les moteurs qui peuvent nous permettre d’avancer et de créer du sens dans nos activités sont nombreux… Nombreux, certes, mais pas infinis.

Christopher Peterson et Martin Seligman appellent ces forces et moteurs spécifiques notre « signature strength ». L’enjeu de ce profil de force est de comprendre ce qui nous permet de nourrir notre sentiment d’ancrage, de sens, de plénitude.

En effet, toutes les recherches sur le sujet tendent à démontrer que c’est en privilégiant des activités qui nourrissent à la fois nos moteurs/nos forces ET qui s’inscrivent dans une relation cohérente avec nos valeurs que nous sommes le plus épanouis .

Pour donner du sens, faisons déjà la différence entre nos valeurs et nos moteurs

Les valeurs sont d’une certaine façon la forme, là où les moteurs seront le fond.

Par exemple, si vos avez des valeurs orientées vers le partage, la transmission etc. et que vos moteurs sont liés à la pédagogie, l’écoute, l’amour, le don, etc. peut-être que les métiers de l’enseignement sont un environnement à creuser pour vous.

En revanche, si ces mêmes valeurs cohabitent avec des moteurs liés au challenge, à l’apprentissage, à la curiosité, etc. peut-être qu’un environnement lié à la recherche ou à la transmission vers les adultes serait plus pertinent !

Un outil pour tester en ligne

Pour vous permettre de mettre au jour vos moteurs, et de faire émerger ce qui vous fait vous lever le matin, je vous invite à réaliser le test créé par ces deux chercheurs, et que vous retrouvez ici.

Ce test vous fournira une liste classée par ordre d’importance pour vous ; les moteurs qui nous intéressent sont les 5 ou 6 premiers.

Nous nous intéresserons en priorité aux forces car il est toujours plus efficace de développer ses forces que d’améliorer ses points de fragilité ; toutefois ces points de moindre intérêt nous apprennent également des choses.

C’est tout bon, vous avez fait le test ?

OK ! Vous avez identifié cinq à six 🚀 forces / moteurs 🚀 qui sont les éléments qui vous font le plus vibrer ?

Notre capacité à nourrir quotidiennement ces moteurs conditionne notre épanouissement ! Et c’est pour ça que vous vous levez le matin !

Regardons votre job et en quoi il peut vous aider à vous lever le matin !

Il y a une citation que j’utlise souvent et que je trouve très riche de sens :

« L’herbe n’est pas plus verte chez le voisin, elle est plus verte là où on l’arrose ».

Hmhm !

Si l’on reprend cette image de l’arrosoir, vous pouvez imaginer un petit carré de jardin avec cinq ou six plantations. Comme vous vous en doutez, ne pousseront et ne grandiront que les plantations dont on a pris soin : qu’on a arrosé, taillé comme il se doit, exposé au soleil de la bonne façon, etc. Spontanément et naturellement, la seule force de notre intuition nous poussera dans la direction qui est la bonne pour nous, et nous amènera à cultiver ce qui nous nourrit…

Cependant, notre environnement ( + nos croyances, la société, les valeurs qui ne sont pas les nôtres mais qui nous gouvernent, notre égo etc.) vient parfois brouiller les pistes et peut parfois nous éloigner de notre petit carré de jardin, ou nous conduit à arroser des zones dans lesquelles nous n’avons rien planté…

C’est alors qu’on se retrouve dans un environnement qui ne nous convient plus vraiment, dans des activités qui n’ont que peu de sens pour nous… Attention : en arriver à ce décalage est bien humain, et bien normal… !

Notre environnement, nos contraintes, nos croyances [souvent limitantes], nos peurs etc… nous empêchent parfois de cultiver notre jardin. Mais il n’est jamais trop tard pour s’interroger, et pour agir !

A ce stade de votre réflexion, il est essentiel de prendre le temps d’analyser la situation présente de votre job, et de votre vie perso ; ainsi je vous propose de réfléchir dans un premier temps à cette simple question :

  • Dans votre JOB, votre VIE PRO, quelles sont les activités qui, à l’heure actuelle, nourrissent ces moteurs ?

Pour chaque moteur, notez les activités professionnelles qui vous permettent de les nourrir !

Donner du sens à son job…. mais pas que !

Vous avez enquêté sur la capacité de votre job à nourrir vos moteurs ; maintenant, élargissons encore la réflexion.

Vous n’êtes pas que votre JOB, et le sens que vous donnez à votre existence ne se résume pas à lui. C’est d’ailleurs ce que nous touchons du doigt ici !

Les moteurs qui peuvent venir nourrir notre épanouissement sont nombreuses et vastes.

Créer un environnement professionnel qui a du sens est important, mais…

…investir trop d’attente dans notre job est également risqué !

Cela nous pousse d’une part à être facilement frustré (attentes trop importantes au regard de ce que peut décemment apporter un job) et d’autre part cela nous fait courir le risque délaisser de côté les nombreuses autres sources d’épanouissement qui peuvent exister dans notre vie.

Ainsi, je vous invite à poursuivre la réflexion dans votre vie de façon globale :

  • Dans votre VIE, de façon générale, quelles sont les activités qui, à l’heure actuelle, nourrissent ces moteurs ?

[Pour chaque moteur, notez dans un carnet les activités qui vous permettent de les nourrir – voyez large et grand, ne laissez rien de côté, parfois une toute petite activité quotidienne peut apporter de TRES GRANDES JOIES]

Nourrir ses moteurs au quotidien

Vous avez pris le temps de cheminer, de prendre un peu de recul et de hauteur sur qui vous êtes ?

Il s’agit maintenant de passer à l’action ! Dès aujourd’hui. Dès maintenant. OUI !

Comme le disait Eléanor Roosevelt « L’action change tout, transforme tout, et génère une confiance à laquelle il est impossible d’accéder autrement. » Vous avez travaillé à l’identification de vos moteurs, et vous avez réfléchi à ce qui les nourrissait à l’heure actuelle dans votre job et dans votre vie de façon globale ? C’est top, mais nous pouvons aller ENCORE PLUS LOIN !

En effet, vous pouvez CREER votre propre façon de nourrir ces moteurs !

Seligman et Peterson ont publié en 2005 une vaste étude qui leur a permis de conclure que plus on cultivait nos forces et nos moteurs au quotidien, plus on se sentait épanouis, serein et « à sa place », et ce, indépendamment des contextes de vie de chacun.

Ce constat est fait aujourd’hui par de très nombreux penseurs, chercheurs, accompagnants, médecins, et thérapeutes.

Si on recherche une vie professionnelle pleine de sens, il est donc capital de nourrir de plus en plus ses moteurs, afin de créer et de construire l’environnement qui répond à nos aspirations.

Mais assez bavassé, comme le disait déjà il y a fort longtemps Epictète : « Ne cherchez jamais le progrès d’un homme ailleurs que dans ses actes ! »

Action !

Afin de nourrir vos moteurs, et de développer votre capacité à les alimenter régulièrement, je vous propose l’exercice suivant :

  • Choisissez l’une des premières forces motrices de votre liste, et nourrissez la chaque jour, pendant au moins vingt et un jours [le temps qu’il faut à notre cerveau pour ancrer une habitude].

Vous verrez qu’au fil des jours, vous vous leverez le matin avec une énergie nouvelle, plus d’entrain, plus d’élan et plus de curiosité !

Mais ne vous arrêtez pas là!

Si vous voulez aller encore plus loin dans cette réflexion, sachez que vous découvrez ici les bases de mes accompagnements. Nous pouvons créer ensemble la vie professionnelle qui vous permettra de vous aligner avec vos envies et vos moteurs au quotidien !

Si vous cherchez des solutions pour recréer du sens et de la cohérence dans votre environnement professionnel, c’est mon métier de vous aider à y voir plus clair !