fbpx

Les infos clés et de bases à mettre dans son CV, après avoir compris ce que voulait le recruteur et répondu à vos premières questions 🙂

Quand on parle de sens du travail, on ne doit pas oublier les basiques, voici pourquoi je tenais à partager quelques informations sur les CV – question récurrente s’il en est. Après le focus sur « qui est le recruteur » et la foire aux questions, on en vient au fond : Qu’est ce qu’on met exactement dans un CV ?

Quelles sont les informations clés qui doivent forcément apparaître ?

Sur le fond il y a des basiques qui doivent apparaître. Les éléments ci-dessous sont des recommandations, mais encore une fois il n’y a pas de règles établies ou gravées dans le marbre pour rédiger un CV parfait.

First things first : Déjà les basiques et incontournables

  • Coordonnées et moyens de vous joindre (veillez à ne pas oublier une lettre ou un numéro dans votre mail ou téléphone)
  • Votre situation ou état civil (la transparence est toujours bienvenue – il ne sert à rien de cacher son âge par exemple, le calcul sera fait en analysant votre expérience !)
  • Le poste pour lequel vous postulez
  • Vos compétences et aptitudes (développées dans l’environnement professionnel ou pas, pensez à l’associatif, à vos activités annexes, etc.)
  • Votre parcours professionnel (avec les dates, les entreprises, les lieux, et idéalement le type de contrat – s’il y a des périodes vides veillez à les expliciter au maximum)
  • Votre parcours scolaire (de façon pertinente : si vous avez 45 ans les stages de troisième ne sont plus pertinents…)
  • Vos activités extraprofessionnelles (qui permettent d’humaniser le CV et, qui sait, de résonner auprès du recruteur)

D’autres choses à ajouter éventuellement à votre CV :

  • Un bloc en tête de CV qui résume les informations clés (compétences, poste, quelques mots sur qui vous êtes)
  • Quelques mots sous votre nom ou sous le poste qui résument vos qualités principales
  • Un bloc « Mon CV en 5 secondes » qui reprend de façon spécifique et adaptée les informations qui seront les plus importantes pour le recruteur
  • Vos réussites ou vos fiertés quelles qu’elles soient !
  • Vos activités lors des périodes sans emploi, par exemple :
    • Une jeune maman avait traduit son congé parental en « Gestion de projet familial » et avait noté toutes les aptitudes qu’elle avait développé : gestion des priorités, organisation, flexibilité, créativité, etc.
    • Autre exemple : Un jeune homme qui avait voyagé pendant plus d’un an avait eu la même démarche. Il évoque le développement de son agilité, sa capacité à gérer les imprévus, le stress, sa curiosité, son ouverture d’esprit etc.
    • Enfin, une jeune femme qui avait mis du temps à retrouver un emploi avait mis en avant ce qu’elle avait fait d’autre. Car elle ne voulait pas laisser penser qu’elle avait juste « attendu » de retrouver un emploi ! Elle mettait en avant le fait qu’elle avait cuisiné davantage, qu’elle s’était remise au sport, qu’elle s’était découvert des talents en bricolage, etc.

N’hésitez pas à faire relire votre CV par vos proches, leur demander quels sont, selon eux, les éléments qui vous distinguent, ou encore les atouts auxquels nous n’avez pas pensé ?